09.06.2021
APG

Allocation de maternité - Prolongation du versement en cas d'hospitalisation prolongée du nouveau-né

palais fédéral de nuit

Une mère dont l'enfant doit rester, directement après la naissance, plus de deux semaines à l'hôpital, a droit dès le 1er juillet 2021 à une prolongation de l'allocation de maternité.

La loi sur les allocations pour perte de gain (LAPG) prévoyait déjà que le droit à l'allocation de maternité pouvait être différé en cas de séjour du nouveau-né à l'hôpital. La LAPG ne prévoyait toutefois pas d'allocation pour perte de gain pour la mère pendant la durée de l'hospitalisation et ne réglait pas la question de la durée maximale de ce report.

La modification prolonge de 56 jours au plus la durée du droit à une allocation de maternité, dans la mesure où le nouveau-né doit rester à l'hôpital pendant au moins deux semaines directement après la naissance. Seules les mères qui continuent de travailler après le congé de maternité pourront bénéficier de cette prolongation. Cette mesure permet, dans 80% des cas, de compenser la perte de salaire dû au séjour hospitalier prolongé d'un nouveau-né et de couvrir l'interdiction de travailler pendant les huit semaines qui suivent l'accouchement.

En savoir plus

 

D'autres actualités de la catégorie

26.08.2022
APG

Un congé d'adoption de 2 semaines dès le 1er janvier 2023

Les personnes qui exercent une activité lucrative et accueillent un enfant de moins de quatre ans en vue de son adoption pourront bénéficier d'un congé de deux semaines financé par le régime des allocations pour perte de gain (APG).
26.08.2022
APG

La majorité des père profite du congé de paternité

Selon l'OFAS, sur l'ensemble des naissances au 1er trimestre 2021, une allocation de paternité a été perçue dans environ 70% des cas.
23.11.2021
AVS, AI, APG, AMat, AF

Employeurs et salariés - taux de cotisation et de contribution 2022

Dès le 1er janvier 2022, le taux de cotisation des allocations familiales diminue et est fixé à 2.40%. Les autres taux de cotisation des employeurs et des salariés ne subissent aucune modification.